l'Hebdo du St-Maurice - Cérémonie à Shawinigan (CANADA, QUEBEC)


| 2019-08-01 | Rédigé par WilfridM

Vous trouverez ci-dessous un premier article qui a été réalisé par Patrick Vaillancourt (l'Hebdo du St-Maurice) sur les jeunes de l'association qui ont réalisés une cérémonie à Shawinigan (Canada, Québec) le mercredi 31 juillet 2019.


De jeunes Normands remercient les vétérans

(Patrick Vaillancourt - Publié le 01 août 2019)

De jeunes Normands remercient les vétérans

Ingy Khalil (à gauche) et Enzo Coulomb (à droite) entourent le vétéran de 99 ans Marcel Girardeau et le maire de Shawinigan Michel Angers lors de la signature du livre d’or de la Ville. (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN. Un groupe de plus d’une trentaine de jeunes de 13 à 22 ans de la région de la Normandie en France ont traversé l’océan Atlantique afin de visiter plusieurs villes du Québec et de l’Ontario afin de rendre hommage aux vétérans de la Deuxième Guerre mondiale d’avoir pu libérer leur pays grâce notamment, au fameux débarquement de Normandie le 6 juin 1944. Les membres de l’association Westlake Brothers Souvenir ont réalisé un arrêt à Shawinigan au cours de la journée de mercredi.

Différentes cérémonies ont eu lieu au cours de la journée, notamment le matin au cénotaphe de Shawinigan où les jeunes ont effectué des lectures et des chants comme hommage avec le devoir de mémoire. Puis, une réception civique s’est déroulée à l’Hôtel de Ville de Shawinigan, puis une réception au manège militaire.

Il s’agissait de la troisième visite de l’association à Shawinigan depuis 2006. D’ailleurs, l’entité a vu le jour après cette première visite. «Shawinigan est une ville importante pour notre association, commente Christophe Collet, président et cofondateur de l’association. C’est là que tout a commencé en octobre 2006, lors de notre première cérémonie. À l’époque, le voyage se faisait dans le cadre scolaire. Cette cérémonie restera gravée dans nos mémoires. Il y avait 12 vétérans devant nous, grelottant au froid, et nos jeunes devant eux ont commencé à craquer. Ils pleuraient. Nous aussi, les accompagnateurs, on pleurait et ce sont les jeunes qui venaient nous consoler.»

C’est lors du retour en France que l’idée est venue de créer l’association.

Pour ces jeunes, ils représentent la dernière génération à pouvoir côtoyer les vétérans et de pouvoir affirmer leur devoir de mémoire.

Âgée de 18 ans, Ingy Khalil en est à sa deuxième visite à Shawinigan, elle qui était du groupe lors de la dernière venue de l’association en 2015. «Ce qui est le plus marquant pour moi, ce sont les rencontres avec les vétérans que nous faisons. C’est une chance inestimable de pouvoir rencontrer les vétérans dans les hôpitaux. On ne pourra plus revivre ça dans les prochaines années. C’est ce qui me motive à rester dans l’association et de continuer à m’impliquer.

«Pour moi, le plaisir de faire partie de l’association c’est pour les rencontres humaines, raconte Enzo Coulomb âgé de 17 ans. C’est un véritable échange entre les vétérans et la jeunesse pour garder le souvenir. C’est motivant à continuer ce qu’on fait pour préserver le devoir de mémoire.»

Les deux jeunes Normands ajoutent qu’à chaque année à l’approche de la date du 6 juin, les villages de Normandie se décorent avec des oriflammes où l’on voit le visage des vétérans.

Dans le cadre des 75 ans du débarquement cette année, on retrouvait beaucoup plus de cérémonies, dont les festivités se déroulaient du 1er au 9 juin.

«Un des moments marquants pour moi a été la lecture des 47 000 soldats tués au combat à partir de minuit quinze le 6 juin. Nous avons fait la lecture de ces noms pendant 32 heures à la lueur de la nuit et du son des vagues sur la plage», ajoute le jeune Enzo.

Quel message ces jeunes Français voudraient-ils livrer aux jeunes Canadiens et Québécois? «Ce n’est pas parce que c’est le passé que ce n’est pas important. Ce n’est pas quelque chose d’inutile et réservé pour les personnes qui ont connu le débarquement. On regarde vers l’arrière pour mieux préparer l’avenir et ça devrait intéresser la jeunesse comme il est question de l’avenir», affirme Ingy.

«Les anciens comptent sur la jeunesse pour ne pas oublier», précise Enzo.

L’activité a été organisée conjointement par la Légion royale canadienne filière 44 et 101.

http://www.lhebdodustmaurice.com/wp-content/uploads/sites/23/2019/08/PHOTO-DE-GROUPE-2019-444x300.jpg

Le groupe devant le cénotaphe de Shawinigan.

lien de l'article internet ici, link of the web article here.


Retourner vers le haut ↑ 
Informations légales | Statuts complets
Nos Soutiens et Donateurs :
© 2018 Westlakes brother's Souvenir. Tous droits réservés.
Toute utilisation des photos et des textes contenus sur ce site doit être soumise à une demande d'autorisation préalable et obligatoire auprès de l'association Westlake Brothers Souvenir.